Mars 2021 : Un rebond trompeur dans une crise qui perdure

PERFORMANCES HÔTELIÈRES – Mars 2021  

Mars : Un rebond trompeur dans une crise qui perdure 

 

Au mois de mars 2021, période marquée par la mise en œuvre de nouvelles mesures de confinement suite à la remontée des cas de contamination (qui ne concernaient alors qu’une partie du territoire), le niveau moyen d’occupation continue sa lente progression initiée en janvier. Il a atteint 25% à l’échelle de la France toutes catégories d’hôtels confondues (le plus haut niveau relevé depuis novembre 2020), en forte croissance de 10% comparé à l’année précédente. Toutefois, cette augmentation est à remettre dans le contexte d’un mois de mars 2020 témoin de la première vague épidémique en France et d’un premier confinement sensiblement plus strict en termes de restrictions sanitaires. Le prix moyen de 79 € HT, bien que stable par rapport à février, est en baisse de 8% comparé à l’année précédente. Si le RevPAR des hôtels ouverts et fermés, qui s’est établit à 20 € HT, est en légère augmentation de 2% ce mois-ci, le 1er trimestre 2021 se clôture, en cumul, sur un recul de 53% du chiffre d’affaires par chambre disponible.

En France, la dynamique haussière de ce mois de mars en termes de taux d’occupation est globalement portée par les hôtels localisés en Régions, et notamment ceux des grandes agglomérations et des littoraux. À l’échelle européenne, en excluant un Royaume-Uni qui a amorcé sa phase de déconfinement, la France continue de se positionner parmi ses pays voisins comme l’un des plus résilients, sur la bases des chiffres de notre partenaire STR.

L’extension du confinement sur tout le territoire métropolitain en avril, qui a enrayé les projets de départ en vacances des français, devrait sans surprise se refléter sur les performances des établissements suite aux nombreuses annulations qui en ont découlé. Comment se déroulera la sortie de crise pour les acteurs du secteur, en quasi-pause forcée depuis plus d’un an ? Suites aux annonces de levées des restrictions qui en précisent peu à peu les contours, certaines interrogations demeurent.

Définitions

  • TO = Taux d’Occupation
  • RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
  • RevPAR = Revenu moyen par chambre disponible

 

lire l’article complet Communiqué_Mars_2021

JE SOUHAITE M'ABONNER (gratuit pour les hôteliers participants)

Je souhaite recevoir
Les performances hôtelières mensuelles
L'observatoire de la thalassothérapie
L'observatoire du marché des résidences urbaines



(*) Champs obligatoire
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par la société In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie, 63 ter avenue Edouard Vaillant, 92517 Boulogne Billancourt, pour la gestion de vos demandes d’informations, l’envoi de documentations ou d’invitations à des événements organisés par In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie. L’ensemble des questions pour lesquelles figure ci-dessus un astérisque présente un caractère obligatoire. Nous vous rappelons par ailleurs que vous disposez à tout moment d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de demande à la portabilité de vos données personnelles. Vous disposez également d’un droit de limitation et d’opposition au traitement de vos données personnelles. Vous pouvez exercer l’ensemble de ces droits en remplissant ce formulaire. Nous vous rappelons enfin que vous pouvez également demander à tout moment votre désinscription à nos newsletters, publications ou événements. Pour plus d’information concernant les mesures prises par la société In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie afin de veiller à la protection de vos données personnelles, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données personnelles.
modal
observatoire hotellerie france

Observatoire de l’hôtellerie

Abonnez-vous ! (sous conditions)

Chaque mois, retrouvez les dernières tendances du secteur hôtelier.

S'abonner

Contactez-nous

Nos spécialistes à votre écoute !

Ecrivez-nous un e-mail ou consultez la liste de nos bureaux.

Contact